Nom slide

Même avec une GPEC et un PSE, une clause contractuelle de mobilité valide s’impose au salarié (Cass. soc. 10 juin 2015, n° 14-11.031)

Une entreprise avait décidé de transférer une partie de ses activités de Rocquancourt (Calvados) à Montoir de Bretagne (Loire-Atlantique). Ce transfert concernait 76 de ses salariés, dont le contrat de travail comportait une clause de mobilité.

Pour organiser ce transfert dans le cadre d’une « mobilité choisie », l’entreprise avait négocié un accord de GPEC et pr...

19/06/2015 à 09h50

+ En savoir plus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions Générales d’Utilisation et notamment que des Cookies soient utilisés afin de réaliser des statistiques d’audience. En savoir plus sur le paramétrage des Cookies. J'ai compris